Une séance d’ostéopathie élaborée par Alexandre Poras

Ceci est un exemple de séance mise au point par Alexandre Poras.
Tout le protocole, l'analyse, le traitement du patient, mettra en jeu un ensemble de techniques et d'approches personnalisées pour le patient.

1: L'anamnèse ou l'interrogatoire

Le praticien prend connaissance avec le patient à partir d'une succession de questions sur l'âge du patient, son poids, sa profession, ainsi que les loisirs qu'il entend pratiquer.
Au cours de l'entretien il sera abordé les antécédents traumatiques, fractures, entorses, mais aussi les accidents de voitures, les interventions chirurgicales etc...Thumbnail image

Lors de la consultation il sera étudié dans les moindres détails les motifs de la visite chez le praticien.
L’ostéopathe s’intéresse aux traitements médicamenteux administrés par le patient, note les coordonnées du médecin traitant.
Tous les éléments seront consignés dans un dossier strictement confidentiel qui permettra le suivi du patient.

 

2: L’analyse des examens médicaux

Thumbnail image
L’ostéopathe prend connaissance des examens médicaux du patient :

Prise de sang
Electromyogramme
Radiographies
Scanner, scintigraphie
IRM….

 

3: Observation du patient

- Le praticien observe le patient en position debout, et analyse sa manière de se déplacer.
Cette première partie de la consultation permet de comprendre quand et comment le patient ressent la douleur.
Après l’anamnèse durant laquelle le patient aura mis des mots sur la douleur, cette séquence permet par ces gestes d’exprimer sa douleur.

 

4:Les Tests

De manière très douce le thérapeute procède à une série de tests.
Le praticien, par un diagnostique spécifique, détermine les différentes origines de la douleur.
En effet dans la majorité des cas, ce symptôme est la conséquence d’une suite adaptative plus ou moins complexe dont l’origine est un ancien traumatisme sourd jusque-là.
Dans un premier temps, le corps essaie de compenser; c’est seulement quand il n’y parvient plus que la douleur s’exprime. 
Par exemple, une douleur lombaire peut très bien être provoquée par un viscère, un traumatisme crânien ou une séquelle de chute, d’accident de voiture ou d’entorse.
Seul un ostéopathe expérimenté peut déterminer avec précision les causes des douleurs et des traitement à envisager.  

Thumbnail image Thumbnail image

 

5: Les Corrections

Par des techniques adaptées strictement aux patients : On ne traitera pas un bébé de la même façon qu’un sportif professionnel ou qu’une personne âgée. L’ostéopathe utilisera des techniques ostéo-articulaires mais aussi crâniennes et viscérales. 
Toute la mise en place de la technique permettra de faire en sorte quelle soit la moins douloureuse possible et la mieux acceptée par le corps.

Thumbnail image

 

Mise en place d’une correction osteo-articulaire fonctionnelle de la cheville (Articulation astragalo-calcanéenne).

Les techniques fonctionnelles sont des techniques très douces sans craquement.

 

 

 


Thumbnail image

 

 

Mise en place d’une correction osteo-articulaire du genou.

 

 



Thumbnail image

 

 

Mise en place d’une correction osteo-articulaire du pied.

 

 

 

 

L’Ostéopathe utilise des techniques crâniennes permettant de traiter notamment les migraines, les sinusites, les troubles du sommeil, les déséquilibres hormonaux etc….
Par un ensemble de questions judicieuses élaborées par Alexandre Poras, le praticien pourra comprendre et analyser les raisons des douleurs voir souffrances du patient.

Thumbnail image

Thumbnail image
Les techniques crâniennes constituent 80% des techniques utilisées pour les bébés.
Elles sont également dans une très grandes proportions utilisées chez les sportifs de haut niveau afin d’améliorer la récupération après une épreuve sportive ou au contraire de lutter contre le stress avant la compétition.  
Les techniques crâniennes permettent également de corriger des subluxations de mâchoire.
En collaboration avec l’orthodontiste les techniques crâniennes permettent de soulager les tensions provoquées par les appareils dentaires dans un premier temps puis de corriger la cause du désordre dentaire qui réside souvent dans des dysfonctions crâniennes non traitées.

 

Thumbnail image                       Thumbnail image

Les techniques viscérales consistent à travailler sur le ventre, elles permettent de traiter les hernies hiatales, les ptoses d’organes (descente d’organe), les colites (inflammation du colon), les hémorroïdes etc… 

6: Les explications et conseils au patient

Thumbnail image

Le thérapeute termine la séance par des explications; il définira la suite du traitement et proposera des conseils au patient.

 

Traduction